Poundou: des Moustiquaires contre le Paludisme

Publié le par Lotum

FLERS – POUNDOU

DES MOUSTIQUAIRES CONTRE LE PALUDISME

Sanke, sumayafla Poondo dugu konnon [en dioula]

Soncé, hinnotini poololo yi [en bwamu]

Projet de fournitures de moustiquaires imprégnées aux populations fragilisées des villages dépendant du dispensaire de Poundou (Burkina - Faso)


Le Paludisme, une maladie mortelle

Voici en quelques chiffres une présentation de l’importance des dégâts du paludisme établis par la Coalition Française contre le Paludisme (www.coalitionpaludisme.org):

·         2 à 3 millions de personnes décèdent du paludisme chaque année

·         En Afrique Sub-saharienne, un enfant de moins de 5 ans meurt toutes les 30 secondes (3000 enfants âgés de moins de 5 ans par jour)

·         90% des décès liés au paludisme frappent l’Afrique Sub-saharienne

·         L’Organisation Mondiale de la Santé estime que 40% de la population mondiale est à risque de paludisme. Il demeure cependant difficile d’évaluer avec précision l’ampleur de la maladie.

·         On constate chaque année plus de 300 millions d’épisodes aigus de paludisme

·         Les femmes enceintes et les enfants sont les plus vulnérables : il est la cause de plus de 400 000 anémies sévères chez la femme enceinte et de 300 00 naissances d’enfants de faible poids.

·         On recense 500 000 cas annuels de forme cérébrale du paludisme chez l’enfant (avec 10 à 20% de décès et 7% de séquelles neurologiques)

·         Le paludisme est responsable de 60% des cas d’absentéisme scolaire dans certains pays d’Afrique sub-saharienne.

·         On estime que le paludisme représente chaque année, pour l’Afrique sub-saharienne une perte de PIB de 12 milliards de dollars US.

 

Le paludisme est une maladie mortelle transmise par les moustiques, les femelles de l’anophèle ; particulièrement virulents le soir et la nuit.

Le paludisme est aussi aggravé lorsque les conditions d’hygiène et d’assainissement ne sont pas développées. Les eaux stagnantes (mares, marigots), les eaux sales sont des foyers de moustiques.

C’est donc une maladie qui, outre son impact sanitaire, impose un lourd fardeau économique, contribuant au cycle de la pauvreté et en entravant le développement économique.



Poundou, un village burkinabé touché par la maladie

Poundou, village du Burkina Faso, situé dans l’ouest du pays, possède un CSPS ou centre de soins composé d’un dispensaire ; d’une maternité, d’une pharmacie avec médicaments génériques, une salle d’hospitalisation de 6 lits, d’une cuisine pour les accompagnants de malade, un incinérateur et des latrines. Le personnel se compose de deux infirmiers diplômés d’état, d’une accoucheuse diplômée, d’un gestionnaire de pharmacie, d’un gardien et d’un employé chargé de l’entretien.

Le dispensaire prend en charge la santé de la population de quatre villages : Poundou, Sokongo, Kamako, Dafini et deux banlieues : Mangana et Kibi, soit environ 7000 habitants.

Le dispensaire est géré par le Coges, Comité de gestion du dispensaire, présidé par Lazare Kohoun du village de Poundou. L’Assemblée générale a lieu chaque année avec la présentation du bilan des activités (soins, vaccinations, maternité, prévention sida…) et le plan d’action pour l’année en cours.

En 2008 ; parmi les maladies traitées, le paludisme représente les cas les cas les plus fréquents avec 1696 consultations de malades, soit la moitié des consultations ; 4 décès ont été constatés.

Action actuelle contre le paludisme au dispensaire de Poundou : le dispensaire a bénéficié d’une action nationale de prévention contre le paludisme. Ainsi 365 moustiquaires ont été distribuées aux enfants de 0 à 11 mois et aux femmes enceintes. Sur ces moustiquaires, seules 100 étaient imprégnées. Toute la population concernée n’a pas été touchée par cette distribution. Pour les malades du paludisme, la prise en charge a été la distribution de plaquette de médicaments (coût 100 cfa) pour ces mêmes populations.



Objectifs du projet

A ce jour, le vaccin contre le paludisme n’existe pas, même si des recherches sont faites dans ce sens et les avancées réelles. La seule action efficace est la prévention par les moustiquaires.

L’association décide de participer au plan d’action du dispensaire de Poundou dont les objectifs sont les suivants :

 

·         Informer l’ensemble de la population de la zone, soit 7000 personnes

·         Distribuer 2000 moustiquaires imprégnées (traitées aux insecticides) dans un premier temps

·         Imprégner les moustiquaires existantes et mettre en place le renouvellement régulier

·         Développer l’hygiène de l’environnement (nettoyage, latrines…)

 

 

Résultats attendus

  • Sensibilisation de l’ensemble de la population aux dangers du paludisme
  • Utilisation de moustiquaires imprégnées par 80% des familles
  • Installation de 4 sites de renouvellement de l’imprégnation régulière dans les villages
  • Diminution de la pathologie et la mortalité de 21 à 15% (chiffres du CSPS)

 

Actions : formation, distribution, imprégnation, hygiène

Formation et sensibilisation.

En accord et sous l’autorité du Comité villageois de Poundou, du personnel du CSPS et du Coges, un organisme de formation sera chargé de mettre en place une session de formation dans les villages concernés, expliquant à la population les dangers du paludisme et l’intérêt de la moustiquaire. Les formateurs devront apprendre aux équipes désignées dans chaque village l’imprégnation des moustiquaires avec les produits adéquats, en mettant en avant l’intérêt d’une imprégnation régulière, tout en se protégeant de la toxicité des produits : dosage, utilisation de gants, de masques, séchage. Formation prévue sur 1 semaine avec 2 formateurs.

La sensibilisation portera aussi sur l’hygiène et l’environnement des habitations familiales (eaux usées, latrines)

Distribution.

L’association Flers-Poundou financera la distribution de 2000 moustiquaires, qui se fera sous l’autorité du Comité villageois et du CSPS de Poundou.

Imprégnation

Des ateliers d’imprégnation seront organisés pour mettre aux normes les moustiquaires actuelles, puis ensuite pour la réimprégnation régulière.

Développement de l’hygiène

Des opérations de nettoyage des cours de l’école et du dispensaire, du marché seront organisées régulièrement avec l’aide du Comité villageois et du dispensaire.




Partenariat et Suivi

Les partenaires de cette opération sont :
- en France : l’association Flers-Poundou-Peuples Solidaires,

- au Burkina : le Comité Villageois de Poundou, les comités villageois des autres villages concernés, le CSPS de Poundou, le Coges, l’organisme de formation, l’AVD, ou Association Villageoise de Développement créée par les ressortissants de Poundou, la Direction régionale de la Santé de Dédougou (à  30km du village).

Le Comité villageois et le personnel du CSPS sont chargés d’établir le suivi de l’opération et son évaluation sur place, en notant les populations concernées. Le personnel sera particulièrement chargé de noter les progrès en matière de lutte contre la maladie et de tenir les statistiques.

Des membres de l’association Flers-Poundou se rendent régulièrement au Burkina et feront une évaluation avec les partenaires à cette occasion.

 

Calendrier

L’opération est lancée à Flers à l’occasion de la 2ème Journée Mondiale de Lutte contre le Paludisme, soit le 25 avril 2009.

 

25 avril 2009

Lancement de l’opération à Flers

2ème et 3ème trimestres 2009

Recherche des financements

3ème et 4ème trimestres 2009

Sensibilisation et formation

Fin 2009 et Début 2010

Distribution des moustiquaires

Février 2010

Voyage à Poundou et évaluation

 

Budget

Coût d’1 moustiquaire = 6€

 

Dépenses

recettes

sensibilisation

2 000

Flers-Poundou

5 000

formation

2 000

 

 

Achat de moustiquaires

12 000

Dons

6 000

Achat de produits et matériel

2 000

Sponsors

3 000

Evaluation par voyage au Burkina

A la charge des participants

Actions spécifiques

3 000

 

 

Contributions du village

Accueil et transport des formateurs

Construction des séchoirs

Hébergement dans la maison d’accueil

TOTAL

18 000 €

TOTAL

18 000 €





SOUSCRIPTION

1 moustiquaire = 6€ - 2 moustiquaires = 12€ - 3 moustiquaires = 18€ - 4 moustiquaires = 24€ - 5 moustiquaires = 30€…..

Vous désirez soutenir ce projet de santé publique

Contact :

Flers-Poundou-Peuples Solidaires – Présidente : Françoise MULOT

111 rue d’Athis – 61100 Flers - Tél. 02 33 65 48 44

email : francoisemulot@hotmail.com

Blog de l’association : http://www.lotum.over-blog.com

 

Un compte spécial dédié à ce projet est ouvert au Crédit Mutuel : Flers-Poundou-Moustiquaires

Les dons donnent droit à une réduction d’impôts égale à 66% du montant versé – L’association vous adressera un reçu fiscal.

---------------------------------------------------------------------------------------

Nom et Prénom…………………………………………………………………………………

Adresse………………………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Tél………………………………………………….Email :…………………………………………………………………………

Fait un don de ……………………………….€ pour le projet « Poundou : Des moustiquaires contre le paludisme »

Les chèques sont à établir à l’ordre de Flers-Poundou-Moustiquaires

A renvoyer à Flers-Poundou – 111 rue d’Athis – 61100 Flers

 

Publié dans vie de l'association

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article