LES REALISATIONS 2007 AU VILLAGE DE POUNDOU

Publié le par Lotum

Lors de l'Assemblée Générale qui s'est déroulée le 21 mars dernier, l'association a présenté les dernières réalisations à Poundou qui ont concerné, en 2007, l'accès à l'eau, l'école, le dispensaire et la maison des jeunes. En voici quelques photos; vous trouverez le texte complet du rapport d'activités dans la rubrique "Notre association".


L'amélioration du dispensaire

 La salle d'hospitalisation qui comprendra 6 lits complète le CSPS : dispensaire, maternité, pharmacie. En même temps ont été rélisés une cuisine pour les familles qui accompagnent les malades et un incinérateur.











Le foyer amélioré qui équipe la cuisine permet d'économiser le bois de chauffage, seule source d'énergie disponible au village.





 

La maison de l'infirmier a été financée par l'association Flers-Poundou et le PDLO, programme régional de développement dans la région du Mouhoun. Le Comité vilageois a géré directement ce dossier auprès des autorités burkinabé compétentes pour obtenir ce financement. La maison comprend un grand salon et 3 chambres. La cuisine et les toilettes sont des petits bâtiments extérieurs.


L'éclairage et les panneaux solaires

Loin de la ville (30km), le village n'a pas d'électricité. Aussi un programme d'installations de panneaux solaires, de batteries et équipement électrique a été commencé. Deux bâtiments sont concernés en 2007 : la salle d'hospitalisation et la maison des jeunes.

Le projet continue en 2008: le dispensaire et la maternité sont concernés par une rénovation. Un généreux donateur a déjà fourni une batterie à la maternité, facilitant ainsi le travail de l'accoucheuse pour les accouchements de nuit.

Mais le projet se poursuit aussi pour l'école : la nuit tombe vite sous les tropiques; à 18h il fait nuit! Pour faciliter le travail scolaire après la classe, permettre des réunions dans des locaux éclairés, deux classes seront équipées dans les semaines qui viennent.


Les 4 forages

Ce projet a été mené dans le cadre d'une opération gouvernementale sur la région du Mouhoun. Avec un apport financier de Flers-Poundou, 4 nouveaux forages ont été installés.

La corvée d'eau est le travail des femmes et des enfants : ceux-ci font de longues distances le matin avant d'aller à l'école et le soir...



Le quartier de Kamako éloigné de 5km du centre du village n'avait que des puits traditionnels, peu profonds, manquant d'eau en saison sèche, où l'eau n'était pas potable. Le forage change complètement la vie de ce quartier.


Les Peuls du quartier du chef Dawa, à l'écart du village, ont aussi leur forage

Doublement protégé par un muret de pierre et d'une haie de branchages, le forage est prolongé par des bassins d'écoulement où peut venir s'abreuver le petit bétail.





















La roue Volanta permet de pomper l'eau sans (trop!) d'efforts depuis la nappe phréatique profonde de 55m













Le forage du Centre de santé est utilisé par le personnel médical et aussi par les élèves de l'école toute proche.

Le forage du quartier de Kamakuy.

Les forages sont tous construits sur le même plan. Les quartiers concernés ont dû organiser un comité de gestion de l'eau pour que les utilisateurs cotisent à une caisse, celle-ci servant à payer l'entretien et les réparations des forages.


Les réparations de l'école

 Il faut remplacer les poutres qui soutiennent le toit de la classe. Les travaux vont durer deux mois. Pendant ce temps, la classe se fait sous les arbres...


 

  

















Les habitants de Poundou organisent des équipes de travailleurs qui viennent participer aux travaux de réhabilitation de l'école sous la direction du maçon professionnel.

 Les élèves réintègrent leur classe. Les tables-bancs à pied métallique (contre les termites) ont été financés l'an dernier.


L'équipe des 6 enseignants de Poundou

Publié dans vie de l'association

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article